Caroline Picque, animatrice en entomologie à l’Opie (Office pour les insectes et leur environnement), explique les liens qui unissent cette association à la Maison de l’eau, dans un objectif pédagogique commun.

Scarabée aquatique

Quels sont le rôle et les missions de l’Opie ?

Nous sommes une association créée en 1969 qui rassemble des naturalistes amateurs et professionnels.

Notre objectif est d’agir pour la connaissance entomologique, la protection des milieux et la sensibilisation de tous les publics au monde des insectes.

L’Opie s’organise autour de plusieurs champs d’actions : l’éducation à l’environnement (animations d’ateliers, notamment à la Maison des insectes, élevages pédagogiques, rencontres avec différents publics), la formation professionnelle, l’édition (publication d’articles, de la revue trimestrielle Insectes), ou encore l’étude et la conservation des insectes.

Quels sont les apports de l’Opie dans le travail mené avec la Maison de l’eau ?

La Maison de l’eau a fait appel à nous dans un premier temps pour participer au comité pédagogique pour la construction du projet.

Nous venions d’ouvrir la Maison des insectes depuis quelques semaines à Carrières-sous-Poissy. Nous connaissions donc les différentes problématiques liées à l’ouverture d’un lieu d’accueil du public.

Nous intervenons aujourd’hui pour les animations liées à la mare pédagogique de la Maison de l’eau, au cours desquels nous faisons découvrir les petites bêtes qui y vivent comme les larves de libellules, de moustiques, les dytiques, les gerris…

En quoi votre travail est-il adapté aux enfants de 3 à 11 ans ?

Le volet pédagogique de l’Opie est une de nos principales missions car il permet de mettre en place le fondement de notre association : la préservation de la nature.

Par la découverte du monde des bêtes à six pattes, nous apprenons à mieux les connaître et donc à mieux les protéger. De façon générale, les insectes sont des animaux qui plaisent beaucoup aux enfants, en particulier aux plus jeunes d’entre eux.

Nous utilisons une pédagogie active qui fait en sorte que le public est en action tout au long de l’animation. Nos supports sont adaptés aux différentes tranches d’âges et nous avons souvent recours au jeu et au questionnement pour construire l’animation avec les enfants.

Partagez ce contenu :
Catégories : ActualitésInterviews